Nous devons apprendre a réinventer nos métiers

Régulièrement nous entendons que des entreprises, syndicats ou groupements professionnels réclament des aides et subventions car leur activité économique est en déclin.

Si ce déclin a lieu, c’est pourtant que quelque chose a changé dans l’écosystème de cette entreprise ou de ce secteur d’activité : de nouveaux concurrents (parfois étrangers) sont arrivés, la demande est moins forte car les besoins des clients ont peut-être évolué, le coût des matières premières a augmenté, etc.

Logiquement, qui dit changement dans l’écosystème dit nécessité pour l’entreprise ou l’activité de s’adapter, d’évoluer, de se réinventer pour tenir compte de cette nouvelle donne. Pour autant, bon nombre d’entreprises ou de secteurs crient au « grand méchant loup » en pointant du doigt la concurrence qui fait de l’ombre ou le marché qui s’émiette. Certains se tournent parfois simplement vers l’état en demandant une aide afin de continuer leur activité comme avant.

Mais est-il judicieux pour un état d’aider voire de subventionner ce secteur pour qu’il continue a tourner selon son mode de fonctionnement « historique », et donc déconnecté de la nouvelle réalité de l’écosystème ?
Est-ce viable a long terme ?
A quelques exceptions prés, je ne pense pas.

Je pense que face aux évolutions et révolutions qui apparaissent dans son écosystème, une entreprise a la nécessité et le devoir de se remettre en question, de faire évoluer son fonctionnement ou son offre, pour s’adapter a ce nouvel écosystème.
Elle doit aussi parfois savoir mettre la clé sous la porte si les révolutions dépassent sa capacité d’adaptation.
Ce travail d’adaptation est difficile, nous sort de notre « zone de confort », mais est pourtant essentiel.

C’est grâce a notre capacité d’adaptation et à notre capacité à réinventer nos business models pour répondre au nouveaux enjeux et aux nouvelles règles du jeu que nous continuerons d’exister.

Qu’en pensez-vous ?

Cette entrée a été publiée dans Entrepreneuriat, Management 2.0, Révolutions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>