Évolution de la notion d’instantanéité dans les médias

L’édition 2009 de la conférence LeWeb à laquelle j’ai eu la chance de participer portait sur « le web temps réel ».
La notion de temps réel est cependant subjective et a considérablement évolué, notamment dans les médias.

Il y a quelques années, « instantanéité » voulait dire 15-20 minutes de délai entre le moment ou un événement se déroule et le moment où on en a la connaissance à l’autre bout du monde. Aujourd’hui, l’instantanéité est ramenée à quelques secondes.

« L’information en temps réel. » C’était hier le leitmotiv de nombreuses stations de radio, qui voulaient ainsi se démarquer de la télévision par leur capacité de réaction rapide.
Aujourd’hui, l’exemple de média temps réel le plus connu est twitter, où l’information peut être diffusée dans la seconde suivant l’événement.
Le meilleur exemple récent est celui du personnel de l’hôpital où était Michael Jackson, twittant les dernières informations au sujet de son état de santé.

Le public a donc accès à l’information bien plus rapidement car tout le monde a accès à la technologie et aux outils permettant de diffuser instantanément l’information.
Mais cela peut poser problème : les codes déontologiques jusqu’ici propres aux médias « traditionnels » qui avaient seuls le pouvoir de diffuser largement une information (journalistes radio, télévisions, etc.) ne sont logiquement pas « respectés » par la masse de personnes ayant cette possibilité aujourd’hui.
La responsabilité de vérifier l’information diffusée est donc transférée de l’émetteur au récepteur. C’est donc l’usager qui doit aujourd’hui s’assurer de la fiabilité et de la notoriété de la source. Encore faut-il qu’il soit sensibilisé à ce sujet.

Cette entrée a été publiée dans Médias. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>